Turquie de l’est

Dans un environnement paisible, des sites passionnants, fascinants comme Göbekli Tepe, émouvants comme Ani, grandioses comme le mont Nemrud méritent chacun le voyage. Très bonnes conditions de vie locale : hôtels, restaurants, promenades dans les bazars. Très beaux musées modernes aérés, à l’excellente présentation des objets bien éclairés et prêts à recevoir de nombreuses merveilles des futures fouilles en Turquie. Jamais de problème de sécurité ou de manifestation hostile de quelque sorte. Donne envie de revenir.

Jean-Pierre P.


De Erzurum à Antioche, un voyage émotionnellemnt intense face à une diversité de sites exceptionnels et de paysages grandioses. Des stèles de Gobeklitepe à l’église grotte de St Pierre, du mont Ararat  jusqu’au rives de l’Euphrate, un parcours de civilisations entremêlées et passionnantes. Des découvertes supplémentaires, au sein de musées flambants neufs, par la mise en valeur muséale des objets, sculptures, mosaiques etc…recueillis sur les sites archéologiques. Hébergement hôtelier parfait ( un bémol néanmoins pour l’Ibis de Gaziantep ), mets délicieux et variés dans des lieux parfois insolites. Aucun sentiment d’insécurité ou de danger, mais à l’inverse une grande hospitalité et de nombreux témoignages amicaux au hasard des rencontres, des flaneries dans les bazars, communications faciles au-delà d’un échange verbal quasi impossible. Certes quelques points de contrôle sur le réseau routier mais au fond,  très anodins comparativement à la vision de ces militaires suréquipés qui sont présents dans les lieux publics de Bruxelles ou Paris nous rappelant sans cesse la menace latente pesant au-dessus de nos têtes. Merci à Aetos de nous avoir proposé ce circuit hors des sentiers battus. En effet, nous avons « osé » braver les conseils de défiance sécuritaire pronés par les milieux politico-médiatiques vis à vis de cette région et non seulement, nous sommes rentrés sains et saufs mais de plus émerveillés. A refaire sans aucun doute et tant mieux si cette Turquie orientale reste pour l’instant préservée d’un tourisme massif. Elle est savourée comme les délices de cette région.

Elisabeth G.